Examen professionnel fédéral : Spécialiste du e-commerce

20.09.2022

Depuis 2015, les achats via Internet ont doublé en Suisse. Pour les grossistes également, le commerce électronique devient de plus en plus un avantage concurrentiel décisif. Parallèlement, les experts correspondants font défaut. La formation continue de niveau examen professionnel fédéral de spécialiste du e-commerce, qui vient d'être lancée, favorise les carrières dans le commerce en ligne suisse – même pour ceux qui changent de voie. L'association faîtière Commerce Suisse fait partie des organisations responsables, avec l'OrTra Formation du Commerce de Détail Suisse et l’Association de commerce.swiss.

En 2021, la Suisse occupait la sixième place dans le commerce en ligne européen, devant l'Allemagne, la Belgique et la France. C'est ce que montre un classement publié par l'Office fédéral de la statistique. Selon le portail Statista, plus de 58% de la population mondiale a effectué un achat en ligne une fois par semaine l'année dernière. Pour les Allemands, ce chiffre n'était que de 42%. Jusqu'à récemment, la Suisse était considérée comme un pays à la traîne dans le domaine du commerce électronique. Aujourd'hui, elle rattrape son retard. En 2021, le commerce en ligne y a connu une croissance de près de 10%. Le commerce électronique national en profite également de plus en plus. Alors que les Suisses commandaient de plus en plus de marchandises en ligne depuis l'étranger entre 2010 et 2018, cette proportion diminue ou stagne depuis 2019. En 2021, le commerce électronique suisse a réalisé un chiffre d'affaires total de CHF 14,4 milliards.

Plus de commerce électronique dans le commerce de gros 

Le commerce électronique prend également de plus en plus d'importance dans le B2B. C'est ce que confirme Ueli Stursberg, premier secrétaire de Commerce Suisse et responsable de la formation : « Les innovations dans le commerce électronique concernent de plus en plus le commerce interentreprises, comme par exemple dans le commerce de gros. Nous nous attendons à une croissance plus forte dans ce domaine. En effet, la génération qui siège désormais dans les entreprises et prend les décisions est habituée, en tant que consommateur, au commerce en ligne. Elle exige des normes similaires de la part des fournisseurs. C'est pourquoi les professionnels avertis sont très recherchés ». 

Premier diplôme fédéral en e-commerce suisse

Ces dernières années, les employés du commerce électronique suisse ont souvent dû élargir leurs connaissances sur le tas. Le secteur a désormais lancé une formation continue au niveau de l'examen professionnel fédéral. Les candidats justifient d'une formation initiale dans le commerce de détail, dans le commerce ou en tant que médiamaticien et disposent d'au moins deux ans de pratique professionnelle. D'autres formations de base sont acceptées. À partir de l'automne 2022, il sera possible de suivre les premières formations de spécialistes du e-commerce, en commençant par la Suisse alémanique. Sept examens de module doivent être passés. Les premiers diplômes sont attendus en 2024. Le nouveau diplôme fédéral simplifie le recrutement ou la carrière sur le marché en pleine croissance du commerce électronique. Les organismes responsables sont l'OrTra Formation du Commerce de Détail Suisse, l’Association de commerce.swiss, l'association des entreprises de commerce électronique, et l'association faîtière Commerce Suisse.

Les spécialistes du e-commerce mettent en place des boutiques en ligne ou des plateformes numériques pour vendre des services ou des produits. En outre, ils les exploitent et les développent. Ils dirigent et suivent des projets de commerce électronique. Avec leur équipe, ils prennent en charge des tâches visant à optimiser la présentation numérique des produits. Ils améliorent le processus d'achat numérique et mettent en œuvre des activités de marketing prédéfinies dans la boutique en ligne ou sur la plate-forme numérique, à chaque fois en impliquant la clientèle. 

Commerce Suisse est la Fédération du Commerce dont font partie 33 associations professionnelles, soit 4’000 entreprises au total. Commerce Suisse représente une politique libérale et celle-ci s'investit pour une Suisse forte. Avec ces 680'000 collaborateurs, le commerce est l'employeur privé le plus important de Suisse. Plus de 38'000 places d'apprentissage sont proposées dans le commerce, aucune branche ne forme davantage d'apprentis.